Les ateliers à médiation marionnettes





L’atelier à médiation marionnette  constitue une expérience artistique dont les objectifs sont :

•Développer et renforcer la confiance en soi,

•Une prise de conscience de ses talents et compétences mais aussi de ses difficultés et de ses craintes,

•Un travail sur son identité et son histoire,

•Explorer divers registres d’émotions sur le mode du jeu,

•Découvrir différents possibilité de relation à l’autre et de nouvelles stratégies individuelles et collectives par rapport au groupe,

•Une expérience de socialisation afin de rompre avec un isolement social et psychologique,

  1. Développer  une ouverture sociale et psychologique.


Il est organisé autour de deux grandes phases :

•Temps de création de marionnettes ;

•Temps de la verbalisation et de la mise en jeu.


Les deux phases sont complémentaires. Chaque étape permet l’émergence d’éléments susceptibles d’enrichir les processus thérapeutiques. 


Ces ateliers sont animés par Laure Darley, psychologue et Claire Vialon, marionnettiste.


De 2010 à  2012, Le Pont volant - Remue-méninges  anime des ateliers à médiation marionnettes hebdomadaire au SAPPEJ (Service d’activités psychopédagogiques et éducatives de jour), centre créé par la DASES, le Rectorat de Paris et l’association Jean Cotxet  qui accueille des jeunes de 11 à 16 ans en décrochage scolaire et en désocialisation.


       
        



2010-11 : Obtention d’une subvention  de la Préfecture de Paris (Direction de la cohésion sociale), au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance.

                                 

                                     
    
   


2012 : Obtention d’une subvention du Fonds social Européen par l’intermédiaire du GIP-FCIP de l’académie de Paris et de la préfecture de Région.


     
            
      
                                                                                                               

                                               


Depuis septembre  2013, Le Pont volant - Remue-méninges  anime des ateliers à médiation marionnettes hebdomadaire à l’Ulis-TED (Unité localisée pour l’inclusion scolaire - troubles envahissants du développement) du collège Montaigne, Paris 6ème, qui accueille des enfants autistes de 12 à 17 ans.

Pour l’année scolaire 2013-14 : Obtention d’une subvention du Fonds social Eur opéen par l’intermédiaire du GIP-FCIP de l’académie de Paris et de la préfecture de Région.